Le câble sous-marin ACE prolongé jusqu’au Cap

ACE annonce le lancement de la phase 2 du projet du système, qui permettra le raccordement du Cameroun, de la RDC, de l’Angola, de la Namibie et de l’Afrique du Sud.
Cette phase porte sur l’installation du câble sur 5 000 km entre Sao Tomé & Principe et l’Afrique du Sud. Une fois cette étape achevée, ACE couvrira une distance totale de 17 000 km et permettra à 25 pays d’accéder à l’internet haut-débit. Elle permettra de connecter 200 millions de personnes et contribuera à offrir un réseau haut débit qui de façon rentable offrira des services innovants comme l’e-éducation ou des applications de santé. Alcatel-Lucent Submarine Networks (ASN), la filiale d’Alcatel-Lucent (Euronext Paris et NYSE : ALU) spécialisée dans les réseaux optiques de câbles sous-marins, déploiera la Phase II du système de câble sous-marin Africa Coast to Europe (ACE). Cette extension de 5 000 kilomètres reliera l’ile de Sao Tomé-et-Principe dans le Golfe de Guinée à l’Afrique du Sud et renforcera ultérieurement le rôle qu’ACE joue dans le développement critique de l’infrastructure du continent.

La Phase II d’ACE, qui permettra de joindre 200 millions de personnes, contribuera à offrir un réseau haut débit qui soutient de façon rentable des services innovants comme l’e-éducation ou des applications de santé et d’autres. Treize des seize pays reliés par ACE se trouvent en Afrique et parmi ces treize, sept avaient été connectés à l’infrastructure d’Internet globale pour la première fois quand le système avait été inauguré en décembre 2012. Cette deuxième phase reliera la Namibie, l’Angola, la République démocratique du Congo, Congo-Brazzaville et l’Afrique du Sud et inclura une extension au Cameroun.

La connectivité offerte est basée sur la technologie optique sous-marine à 100 gigabits par seconde (Gbit/s) d’Alcatel-Lucent. À l’achèvement de cette extension, ACE offrira une capacité de 12,8 Tbit/s, qui accroitra la rapidité de livraison des services large bande dans le continent.

A propos du projet, Yves Ruggeri, président du comité de gestion d’ACE a déclaré: « L’extension d’ACE jusqu’à l’Afrique du Sud représente une étape majeure dans notre engagement pour répondre aux défis de connectivité en Afrique. L’expertise d’ASN et ses innovations technologiques, qui ont été testées récemment sur notre réseau existant, nous aidera à développer ultérieurement la connectivité en Afrique, à réduire les coûts des communications et à soutenir le développement social et économique du continent.»

Philippe Dumont, président d’Alcatel-Lucent Submarine Networks, a déclaré « Nous sommes heureux de continuer notre collaboration avec le consortium d’ACE, qui remonte au début du projet et qui démontre la confiance du consortium dans notre habilité à les accompagner dans leurs implémentations stratégiques de bout en bout. Ce nouveau développement souligne la demande de capacité pour accroitre les occasions en termes de connectivité, et d’échange d’information et des donnés. »

 

facebook google twiter linkedin linkedin linkedin linkedin linkedin